Podcasts "mon confinement"

 

Joie, tristesse, colères, peurs… Le confinement nous en a fait voir de toutes les couleurs niveau émotions !

Des élèves de 4ème secondaire de Bruxelles livrent leur vécu de cette période hors norme : les ascenseurs émotionnels, les difficultés qu’ils ont traversées, ce qui leur a permis de tenir le coup… Résultat : des capsules audios courtes, des tranches de vie touchantes, authentiques, pleines d’humour dans lesquelles nous pouvons parfois nous reconnaître.

A écouter ici, par curiosité, pour laisser résonner notre propre vécu du confinement ou à exploiter comme ressource pour aborder ce sujet délicat avec d’autres jeunes.

D’un projet d’épreuve intégrée à un podcast libre : on s’adapte !

Début 2020, une classe bruxelloise de 4ème secondaire, leurs professeurs et JEC commencent un projet de création de podcast. L’objectif était de réaliser avec les élèves des podcasts sur des sujets de recherche (exemples : le harcèlement, l'alcoolisme, la culture du viol etc.) qui allient aspect scientifique et aspect sociologique pour leur épreuve intégrée. Mais le confinement est passé par là et le projet a été mis en suspens.

Pas question de tout arrêter pour autant ! Le projet se transforme alors : les élèves vont enregistrer des capsules audios plus intimes et personnelles sur ce qu’ils ressentent pendant le confinement.

50% de moyens du bord + 50% de consignes précises = 1000% AUTHENTIQUE

Avec leur GSM, à l’intérieur, à l’extérieur, avec musique de fond, sans musique de fond... chacun.e se débrouille pour enregistrer sa capsule audio. Selon ses envies et ses possibilités. Une façon de montrer qu’il ne faut pas grand-chose pour être créatif. Et même les consignes de durée et de contenu permettent d’être plus concis et plus directs.

Les professeurs expliquent : Nous avons choisi le format "just one minute" suite au premier atelier d'expression orale animé par Mélanie de JEC durant lequel les élèves avaient été amené.e.s à s'exprimer pendant une minute sur un sujet au choix, sans se répéter, bafouiller, ou faire d’énumération. Un exercice pas aussi facile qu’il n’en a l’air. Nous leur avons donc proposé d’utiliser le même format, en s’enregistrant, chacun.e chez soi, pour exprimer leur vécu du confinement à travers le prisme des émotions primaires (joie, tristesse, colère, dégoût, peur), d’évoquer leurs pires et meilleures journées du confinement, des choses qui les avaient aidé.e.s à tenir pendant le confinement et des souhaits qu’ils émettaient pour le déconfinement.

Les jeunes en parlent

Est-ce que ça t'a plu ou déplu de faire cette production sonore ? Pourquoi ?

  • Ça m’a plu de dire ce que je pense sur le confinement, « d’en parler » quoi. Une production sonore, ça va. Si c’était une vidéo, je ne l’aurais « sûrement » pas fait.
  • Ce qui m’a motivé à le faire c’est le fait de partager mes expériences du confinement avec d’autres personnes.
  • J’ai aimé le thème et ça m’a donc motivée. Par contre, me contenter d’une minute pour pratiquement 4 mois de confinement a été difficile à gérer.

Qu'est-ce que ça t'a apporté de faire cette capsule audio ?

  • Pas grand-chose, juste me délivrer !
  • J’ai pu faire le point sur mon confinement. Le fait de catégoriser un souvenir pour une émotion m’a permis de réaliser que ce n’était pas une mauvaise chose pour moi et que je l’ai bien vécu.

Qu'est-ce qui t'a donné envie de (ne pas) la diffuser ?

  • J’ai toujours préféré que tout ce j’envoie reste privé donc c’est pour ça que j’ai demandé que l’on ne diffuse pas.
  • Ça m’a donné envie de le poster pour partager mes expériences du confinement, qu’elles soient bonnes ou mauvaises avec d’autre personnes.
  • J’aime partager ce que je fais et je suis fière de mon travail. Alors pourquoi ne pas le partager ? La question ne se pose même pas !

Une prof en parle

Qu'est-ce que ça t'a apporté en tant que prof de proposer cette activité ? D'écouter les audio ?

Tout d'abord, cette production m'a permis de reprendre contact avec mes élèves, que je n'avais parfois pas entendu depuis deux mois, et de mieux comprendre leurs ressentis sur cette période difficile que fut le confinement. Ensuite, en tant que professeur de français et de techniques d'expression orale, j'ai réalisé en classe diverses activités d'expression orale et corporelle entre septembre et mars mais je n'étais jamais passé par l'enregistrement. Cela me semble très pertinent pour les élèves de pouvoir réentendre leurs productions et comprendre ainsi leurs forces et leurs faiblesses.

Mélanie (JEC) en parle

Cette activité m’a permis de garder un lien avec les jeunes, même à distance et avec les professeurs comme intermédiaires. J’ai été surprise et touchée par leur sincérité. Chaque capsule est unique et montre quelque chose de la personnalité de son auteur.e du fait du caractère personnel du sujet. J’ai aussi beaucoup aimé leurs touches d’humour. Je suis contente que nous ayons pu réaliser quelque chose malgré la contrainte de ne plus se voir. Le format audio se prête bien au confinement, c’est un format à exploiter ! Dans cette période bizarre, il nous semble important en tant qu’Organisation de Jeunesse de donner plus que jamais un mode d’expression aux jeunes pour déposer leurs émotions et prendre un temps d’introspection pour voir comment ils vont.

Toujours pas écouté les capsules audio ? Qu’est-ce que t’attend ?!

C'est ici que ça se passe (lien vers Soundcloud).