Être délégué-e : Module de base

 

Être délégué de classe ne s’improvise pas. Il est impératif d’outiller les élèves à tout ce qu’implique cet engagement : consulter ses pairs, porter leur parole, les représenter auprès des autres acteurs de l’école, coordonner un projet, une réunion, etc.

JEC propose d’accompagner les élèves dans la construction de leur posture de délégué d’élèves : leur rôle, la compréhension du cadre, l'animation des espaces collectifs, les outils et techniques de gestion de projet et de gestion de réunion…

 

Pour quoi ?

Être un-e délégué-e actif-ve et solidaire : Comprendre mon rôle – Jour 1

  • Fédérer le groupe.
  • Dresser un état des lieux de la délégation et clarifier le rôle de délégué-e.
  • Clarifier les champs d'action des délégué-e-s en prenant en considération l'organigramme de l'école.
  • Acquérir des outils d'animation afin de consulter et/ou d’informer sa classe.
  • Identifier les ingrédients inhérents à la bonne gestion d'une réunion de classe.

 

Être un-e délégué-e actif-ve et solidaire : Animer une réunion et gérer collectivement des projets – Jour 2

  • Acquérir des outils d’intelligence collective
  • Acquérir des outils liés à la gestion et l’animation d’une réunion :
    • Définir les rôles joués par chacun au sein d’une dynamique de groupe.
    • Définir les tâches liées à la réunion.
    • Définir un processus de prise de décisions.
  • Outiller aux impératifs liés à la réalisation collective d'un projet :
    • Identifier les compétences à mobiliser pour soutenir et coordonner la réalisation de projets.
    • Identifier les actions et les étapes nécessaires à la réalisation d'un projet.
    • Planifier un plan d'actions et veiller à la transmission de l'information.
    • Acquérir des outils liés à la présentation et à la défense d'un projet à la direction.

 

Pour qui ?

Les délégués(et/ou co-délégués) élus du primaire ou du secondaire.

 

Comment ?

Ce module de base se présente sous deux jours à moduler selon les besoins de l’école. Il alterne des mises en situations, des échanges de représentations, des expérimentations et de brefs apports théoriques.

Les groupes sont de 16 participant-e-s maximum.

Une rencontre préalable avec les différents acteurs (direction, adultes-ressources, élèves) est nécessaire pour définir au moins le plan d’actions à mettre en place au sein de l’institution.